Jeunes adolescents bâtisseurs de lien -Centre -28

Publié le par Orgris

Afin d’en « refaire un lieu de vie incontournable » et de sauvegarder le patrimoine local, trois jeunes ont décidé de restaurer le lavoir de leur commune. Avant de débuter les travaux, ils ont entrepris un vrai travail de recherches sur lhistoire et lutilisation du lavoir en consultant les archives de la commune et en rencontrant les anciens du village qui ont connu le lieu en activité. Pendant la rénovation, ils se sont appuyés sur de nombreux habitants du village et nhésitent pas aujourdhui à transmettre leur nouveau savoir aux plus petits. Un projet transgénérationnel qui va bien plus loin que la rénovation du patrimoine local en créant de nombreux liens sur la commune.

Le projet à reçu le premier prix dans la catégorie 18-22 ans de lappel à Projets Jeunes « Mieux vivre en milieu rural » porté par la Mutuelle sociale agricole (MSA).

« J’ai été agréablement surpris par ce projet : parti de trois adolescents, il a réussi à fédérer jeunes et habitants de tout âge. Ce qui est exemplaire dans notre petite commune de 380 habitants ».dit le maire d’Argenvilliers

     Origine(s) :
En 1982 le vieux lavoir de la petite commune d’Argenvilliers en Eure-et-loir voyait pour la dernière fois ses eaux s’emplir de lessive alors qu’une des femmes du village venait récurer les maillots de l’équipe de football locale. Depuis, faute d’entretien, le lavoir de ce petit village de 380 habitants se délabre peu à peu. Sale et dangereux, il a même été vandalisé par des jeunes des alentours. Une association s’est bien proposée pour le restaurer, mais le projet est tombé à l’eau, emportant avec lui les derniers espoirs de rénovation. C’était sans compter sur trois adolescents du village qui refusent d’accepter ce funeste sort et souhaitent changer l’image des jeunes véhiculées par les précédents actes de vandalisme. En janvier 2011 ils décident donc d’entamer la rénovation de ce patrimoine par leurs propres moyens.
Pour concrétiser ce projet, les trois jeunes s’appuyent sur l’association les Lutins du Parc dont ils sont membres. Créée par la mère de l’un d’entre eux (elle en est la présidente), elle s’occupe d’activités pour les enfants de la commune, de sorties…, par le biais d’un centre de loisir. Ce rapprochement va leur permettre de recevoir des financements pour le projet, à travers cette association.

    Description détaillée :
Avant de commencer les travaux, la première démarche des apprentis restaurateurs est de se renseigner sur les méthodes de fabrication du lavoir. Leur volonté : rénover le lieu selon les techniques de fabrication de l’époque. Pour cela, ils contactent la mairie qui, emballée par le projet et désireuse de voir ce patrimoine local reprendre vie, leur donne carte blanche et leur fournit toutes les informations à leur disposition en ouvrant ses archives. Mais celles-ci sont insuffisantes pour mener le projet à bien. Ils décident alors de demander de l’aide aux personnes âgées qui ont connu le lieu dans leur jeunesse, par le biais du conseil municipal et d’annonces passées dans la presse. Très vite, le bouche à oreille fait recette et plusieurs anciens les contactent pour leur parler du lavoir. Ils réussissent même à trouver des photographies datant des années 70, ce qui leur permet d’observer les détails de la construction.
Grâce à ces apports, le chantier peut enfin commencer en février 2011. Il faut alors débroussailler, nettoyer, assainir le terrain, puis réaliser d’importants travaux de maçonnerie et de toiture. Une tâche à laquelle les trois compères, entourés d’une dizaine de camarades volontaires, s’attèlent chaque week-end. Un an de travail soutenu auront raison du chantier et permettront au lavoir de retrouver ses couleurs d’antan.
    Faire participer un maximum d’habitants
Outre le fait de redonner peau neuve à une partie du patrimoine villageois, le projet va bien plus loin en s’appuyant sur la contribution de nombreux habitants de tous âges. Une volonté affirmée dès le départ par les trois adolescents. Le bouche à oreille fera le reste en amenant de plus en plus de villageois sur le projet, qui devient alors facteur de lien intergénérationnel sur toute la commune.
Ainsi, pour chacune de leur action, les trois organisateurs demandent de l’aide aux jeunes du village : ils sont ainsi une quinzaine à avoir participé au projet. Ils n’hésitent pas non plus à faire appel aux adultes du village et de la région pour leur apporter un soutien technique et logistique. Un voisin maçon leur apprend comment restaurer le mur. Un proche, ayant déjà rénové le lavoir de sa commune, leur montre comment fabriquer une nouvelle charpente et vient les aider pour l’assemblage final. Les agriculteurs de la commune apportent leur soutien en fournissant, notamment, leurs tracteurs pour les travaux lourds.
Les anciens, seuls à avoir connu le lavoir en état, sont également mis à contribution et la première phase de recherche d’information va permettre aux adolescents de se rapprocher de plusieurs séniors du village, fiers de transmettre une partie de l’histoire locale. Mais également heureux de raconter leurs anecdotes : la façon dont ils aidaient leurs mères à faire la lessive ou à porter le linge, les nombreuses bêtises qu’ils faisaient autour du lavoir, leur premier baiser sous sa charpente…
   Redonner vie au patrimoine local
Ces rencontres avec les séniors et leurs nombreux récits vont permettre aux jeunes d’en savoir beaucoup plus sur le passé, la culture et les traditions de leur village. Par exemple, ils apprennent à leur grand étonnement qu’il y a plusieurs années la commune abritait de nombreux artisans. Et constatent, suite aux récits des anciens, que le lavoir était auparavant un lieu de rencontre essentiel et un des centres névralgiques du village.
Ces nombreuses informations, ils décident à leur tour de les partager en organisant une promenade avec les enfants du centre de loisir du village : l’occasion de transmettre à leur tour tout ce qu’ils connaissent sur le lavoir et l’histoire de leur commune. Ils impriment également de grands panneaux, affichés prés du lavoir, expliquant leur projet de A à Z et racontant l’histoire du lieu.
Et comme leurs financements le permettent, les trois adolescents sont par ailleurs résolument décidés à faire revivre ce lieu tout en le rendant pédagogique :
-Ils installeront prochainement des tables de pique-nique et une aire de jeu. Ce qui permettra aux habitants du village, notamment à ceux du petit lotissement qui se construit aux abords du lavoir, de s’approprier le lieu.
-Le lavoir étant à proximité d’un chemin de randonné assez emprunté, les jeunes souhaitent y installer des panneaux sur la faune et la flore, conçus par les enfants de la commune.

    Impact(s) :
-Dix jeunes ont participé à l’action de rénovation et plus d’une cinquantaine d’habitants, tout âge confondus, ont été associés au projet.
-L’action a permis de rénover intégralement le lavoir de la commune.
-Les jeunes participants ont pu apprendre de nombreuses choses sur le passé et la culture de leur commune.
-Grâce aux rencontres qu’elle a suscitée, l’action a permis d’instaurer des liens entre les générations sur le village tout en changeant l’image que certains portent sur les jeunes.

    Partenaire(s) :
Mutuelle sociale agricole (MSA) Beauce Cœur de Loire, Mairie d’Argenvilliers, Caisse d’allocation familiale d’Eure-et-Loir, Direction régionale de la Jeunesse et des sports de la région centre

   Moyens :
Le budget de la rénovation du lavoir est de 3 000 euros.
Pour se financer, les trois adolescents ont participé à des appels à projets jeunes de la Mutuelle sociale agricole (MSA), la Caisse d’allocation familiale et de la Direction régionale de la jeunesse et des sports (DRDJS). Des concours au sein desquels le projet a suscité un fort engouement, leur permettant de remporter 6 700 euros de financement. Bien plus que la somme nécessaire à la rénovation. Résultat, le projet va plus loin avec la construction d’une aire de jeu, de tables de pique-nique, de panneaux pédagogiques…


Publié le 27-03-2012, par APRILESAGENCE DES PRATIQUES ET INITIATIVES LOCALES
Contact action : jb.ozan333@hotmail.fr   OZAN Jean Baptiste :

http://www.apriles.net/index.php?option=com_sobi2&sobi2Task=sobi2Details&sobi2Id=1477&Itemid=95


Publié dans Inter Génération

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article