Moselle : un octogénaire aurait tué sa femme dans des conditions violentes

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Triste fait divers qui montre bien que la violence faite aux femmes n’est pas l’apanage des jeunes générations… En effet, le week-end dernier, selon une information de 20 minutes avec l’AFP, un homme de 80 ans aurait tué sa femme de 80 ans dans le village d’Ars-sur-Moselle en Moselle.

Alors que la France est depuis quelques mois déjà, en plein débat sur la violence faite aux femmes et sur les conséquences dramatiques voire parfois, malheureusement fatales, voici un fait divers qui illustre bien le fait que la maltraitance des femmes n’est pas l’apanage des jeunes ou des adultes.   
De fait, apparemment, en matière de violence envers les femmes, les ainés ne sont pas en reste… Ainsi, le week-end dernier, une habitante octogénaire du village d’Ars-sur-Moselle serait morte dans des conditions violentes, sous les coups de son époux, également octogénaire.  
L’homme a d’abord fait l’objet d’une garde à vue avant d’être placé en hôpital psychiatrique. « Tous les éléments portent à penser qu’il s’agit d’un drame familial » a précisé le parquet, ajoutant qu’une autopsie devait être réalisée en début de semaine.  
Ce type de fait divers reste relativement rare, mais en septembre 2019, un nonagénaire avait tué sa femme à coups de canne dans le Tarn…

Publié dans Seniorsactu du 10 janvier 2020

https://www.senioractu.com/Moselle-un-octogenaire-aurait-tue-sa-femme-dans-des-conditions-violentes_a22373.html?TOKEN_RETURN

Moselle : un octogénaire aurait tué sa femme dans des conditions violentes

La notion de Drame familial -neutre au niveau de genre- recouvre trop souvent des violences faites aux femmes !!! Les vieilles Femmes ne sont pas épargnées…

Non, Il ne s'agit pas de « crimes passionnels », encore moins d'accidents. Ce sont des meurtres, souvent prémédités. Jean-Pierre, 58 ans, a foncé sur son ex-compagne en voiture. Après « 33 ans de mariage » et parce qu'« il la soupçonnait d'infidélité », le mari de Doris, 60 ans, « a choisi la batte de base-ball ». Frédéric, 86 ans, était malade d'Alzheimer. Il a tué son épouse « à coups de casserole ». 

L’Insee ne comptabilise que les18-75 ans victimes de violences physiques ou sexuelles.

Parce que après 75 ans, il n’y a plus de violence physique ou sexuelle ?

Avec un approche genre basique, ce sont toujours les femmes qui trinquent le plus …

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1280920

Publié dans Société, Or Gris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article